impression/scan

EPSON PP-100

Cette imprimante peut recouvrir les surfaces de 50 supports CD/DVD en une commande. La résolution des impressions va jusqu’à 1440 dpi.
Supports non compris, DVD/CD imprimables vierges à vendre sur place.
Utilisation comprise avec la location du POSTE F.

Tarif selon la surface imprimée:
min: 0.50/impression
max: 1.50/impression

EPSON PP-100

IMPRIMANTE LASER + SCAN

L’imprimante CANON C5045 gère les photocopies et les impressions laser, du format A5 jusqu’au format A3+.
Lecture: 600 ppp × 600 ppp ; copie : 600 ppp × 600 ppp
Impression: 1’200 ppp x 1’200 ppp (texte/ligne uniquement)
256 gradations.

1.00/copie couleur A3/A3+
0.50/copie couleur A4
0.25/copie couleur A5

0.20/copie noir-blanc A3/A3+
0.10/copie noir-blanc A4
0.05/copie noir-blanc A5

Scan possible vers:
> les postes de travail (tarif en vigueur)
> sur clef USB branchée sur l’imprimante (gratuit)

IMPRIMANTE LASER + SCAN

SCANNER A3

Le scanner A3 EPSON EXPRESSION 10000XL a une résolution de 2400 dpi à 4800 dpi. Une densité optique de 3,8 DMax. La vitesse USB 2.0 Hi-Speed. Utilisation comprise avec la location des POSTE B, C ou E.

SCANNER A3

NOS PAPIERS

Différents grammages et qualités de papier sont à vendre sur place. Vous pouvez néanmoins amener votre propre papier, en faisant attention à
ce qu’il soit pour une imprimante laser et qu’il ne dépasse pas 250gr

Par défaut: 80g (offert avec les impressions)
A4: 100g, 120g, 135g brillant, 160g, 200g* + ADHESIF matte.
A3: 120g, 160g, 200g, 250g brillant + ADHESIF brillant.
A3+: 200g.

NOS PAPIERS

Julie Semoroz: Ouroborosmehrplus

Julie Semoroz (*1984, Genf, Schweiz) lebt und arbeitet in Genf.

Julie Semoroz (*1984, Genève, Suisse) vit et travaille à Genève.

Julie Semoroz est chanteuse, artiste sonore et directrice de projets artistiques. Elle sculpte le son à l’aide de plusieurs sources telles que du field recordings, des micros en direct ainsi que sa voix avec des éléments software et hardware. Elle propose des pièces sonores comme des voyages intérieurs dans l’inconscient où l’on pénètre des zones d’ombres. Son travail interroge le rapport de l’individu au temps mécanique et organique dans ses pratiques corporels et questionne la société postindustrielle consumériste et les nouvelles technologies. Dans une recherche d’écologie au sens de «l’habitat», Julie Semoroz pose la question de comment habiter nos corps et nos vies dans la société. www.juliesemoroz.ch

www.grutli.ch/spectacles/we_need_space